Un dernier ver pour la route ?

En vacances, vous avez toujours soif de connaissances ? Le Picablog vous offre une sélection de vidéos, infos, jeux, lectures… De quoi continuer à apprendre… tout en se faisant plaisir !

Saviez-vous que les vers de terre sont les animaux les plus utiles de la planète ? Or… la Terre en compte de moins en moins. En 1950, on pouvait en effet évaluer que, dans chaque hectare de terre cultivable, vivaient environ deux tonnes de vers de terre. Aujourd’hui, il n’y en aurait pas plus de 200 kg par hectare ! Pour l’astrophysicien Hubert Reeves, « La disparition des vers de terre est un phénomène aussi inquiétant que la fonte des glaces. »

On connaît bien, aujourd’hui, l’importance essentielle à la vie du rôle des insectes pollinisateurs : abeilles, bourdons, papillons, mouches… On sait peu que Charles Darwin a décrit l’activité des vers de terre dans nos milieux. Les vers de terre (ou lombriciens) comportent plus de 7 000 espèces, dont 400 en France. Ils rendent, eux aussi, dans l’intimité des sols, d’inestimables services à la Terre. Et cela au sens propre du terme : inestimables, car, sans eux, la terre ne serait simplement pas viable.

En effet, nuit et jour, les vers de terre travaillent sans relâche à brasser, retourner, fertiliser et labourer notre terre nourricière, et nous leur devons directement la fertilité de nos sols. Sans les vers de terre, nous mourrions tous de faim…

La radio France Culture, dans sa série Continent sciences, a proposé en 2014 une émission de 56 minutes consacrée à cette question cruciale. Vous pourrez l’écouter en cliquant simplement sur ce lien :

https://www.franceculture.fr/emissions/continent-sciences/les-lombriciens-acteurs-indispensables-de-la-vie

Plus récemment, l’indispensable émission La méthode scientifique s’est également penchée sur la question pendant une heure, l’émission est à écouter en cliquant ici :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/lombrics-entre-terre-et-vers

Enfin, découvrez ci-dessous une triple infographie étonnante : en 2019, une équipe internationale de 141 chercheurs s’est attelée à rassembler les informations disponibles pour dresser une cartographie de la diversité et de la biomasse des vers de terre. Les scientifiques, dont les travaux ont été publiés dans la revue Science, se sont livrés à un véritable travail de fourmi : ils ont récolté des données portant sur 6 928 sites dans 57 pays, recensant les espèces et le nombre de vers de terre dans chaque site étudié. Ces trois infographies recensent ainsi la répartition de vers de terre dans le monde : le nombre d’espèces présentes en chaque endroit de prélèvement (B) ; la quantité de vers par mètre carré (C) ; et enfin la biomasse totale qu’ils représentent, en grammes par mètre carré (D). L’émission de La méthode scientifique, dont le lien est cité juste au-dessus, explique les enjeux de cette infographie, et nous guide dans sa compréhension.

M. Leclerc

Administrateur du site du collège.

Vous aimerez aussi...

Thank you for your upload