Picanature n°6 : le cresson de cheval

Tous les mercredis, grâce à Monsieur Larinier, le Picablog vous propose désormais un article Picanature : un végétal mis en avant pour ses symboliques, sa présence dans notre région, son lien au collège… Parce que nous avons tous besoin de racines, Picanature vous offre un moment de prise avec le réel. Respirez avec nous l’air du vivant !

Le cresson de cheval

Veronica beccabunga
Famille des SCROPHULARIACEES

Description :

Le cresson de cheval est une plante vivace, herbacée de 20-60 cm de hauteur, glabre, à souche rampante.

Floraison :

Mai-septembre

Biotope :

Sources et ruisselets, bords des étangs, eaux stagnantes. Lacs, mares et étangs artificiels. Fossés, forêts alluviales marécageuses.

Médecine :

La plante entière fleurie est tonique, stimulante, expectorante et diurétique. Elle est très riche en vitamine C. Elle stimule les défenses immunitaires, lutte contre les parasitismes et le paludisme.

Cuisine :

Toutes les parties tendres y compris les fleurs sont comestibles crues ou cuites. Attention ! Il ne faut jamais manger crues les parties inondées ou ayant été inondées, elles peuvent être porteuses de la douve qui est un parasite grave du foie. Une fois cuites, ces parties ne présentent plus aucun danger.

À NOTER :

Remarquez que dans les lieux parasités (par la douve) pousse une plante antiparasitaire pour l’homme.

Vous aimerez aussi...