Parodie d’un roman de chevalerie

La classe de 503 du collège Pablo Picasso vous propose une parodie Lancelot ou le chevalier de la charrette de Chrétien de Troyes, transposée au 21ème siècle.
Avant de commencer votre lecture, nous vous proposons un résumé du livre initial.

Résumé de Lancelot ou le Chevalier de la Charrette, Chrétien de Troyes.
Auteur : Hawa.

Guenièvre a été enlevée par Méléagant et Lancelot doit venir la délivrer.
Un nain lui propose de monter dans une charrette pour le conduire vers Guenièvre. Il hésite à y monter car cette charrette est, au Moyen-Age, symbole de honte. Il finit par y aller.
Pour arriver au château de Méléagant, il doit surmonter plusieurs obstacles comme le cimetière enchanté et le pont de l’Epée ; qui est en fait une gigantesque épée tranchante. Lancelot le traverse et ales pieds et les mains blessés.
Arrivé au château, il bat Méléagant en duel et délivre Guenièvre. Mais celui-ci veut encore le combattre un an après, jour pour jour, pour récupérer la reine. Le chevalier accepte et repart avec elle. Mais elle lui en veut parce qu’il avait hésité à monter dans la charrette.
Ils finissent par se réconcilier après une conversation approfondie.
Un an après, Lancelot tue Méléagant en duel et délivre Kaamelott de sa menace.

Épisode 1 : le chevalier à la Porsche.

Auteurs : Jennah, Amélie, Sabrina.

Puisque Monsieur le Président souhaite que je me lance dans l’écriture d’un roman, je vais m’y mettre mais sachez que je l’accepte seulement pour quelques pièces d’or ! Je leur suis en effet entièrement dévoué, en grand collectionneur prêt à tout pour être le plus grand et le plus admiré de tous. Le président m’ayant laissé quartier libre pour trouver le sens de cette histoire, j’ai décidé de revisiter l’histoire qui m’a donné envie de collectionner les pièces d’or (car sachez que sans l’argent nous ne sommes rien).

  • Toi, mon frère que j’ai toujours chéri et protégé de tous les dangers, tu me dois une dette. La femme que j’aime, Guenièvre, a été enlevée par son ex-fiancé Méléagant qui a un petit problème mental. Alors vas-tu m’aider ? demanda Kaaris.

  • Hé attends moi j’en n’ai rien à faire de tes histoires à deux balles, arrête de me casser les bonbons là, je suis sur Snapchat. D’ailleurs, un petit snap pour la route ?

  • D’accord, tu veux parler en mode racaille ! Moi je te dis qu’on a volé ma copine et tu t’en fiches ?

  • Okay c’est bon je vais t’aider.

  • Merci de ton aide, prends tes affaires et rejoins moi devant l’Église.

Une fois Kaaris arrivé à l’Église, lui et son frère se mirent d’accord par rapport au chemin qu’ils devaient emprunter. Lui devait aller au Sud et son frère au Nord. Une fois cela fait, ils partirent chacun de leur côté mais afin de ne pas se faire remarquer, ils décidèrent de partir en Porsche et en Ferrari, car c’était moderne et ça coûtait cher !

Il alla à l’Eglise où il trouva une jeune femme très belle. Mais il ne savait pas que c’était la pire des commères et qu’elle adorait humilier les gens.

  • Bonjour Madame, excusez-moi de vous importunez. Vous qui êtes au milieu de la ville, avez-vous vu passer un jeune homme accompagné d’une femme brune aux yeux bleus ?

  • Non vous ne me dérangez pas ! Bienvenue à Marseille. J’ai peut-être des informations concernant votre requête mais vous savez dans la vie, on n’a rien sans rien ! Si vous voulez que je vous dise quelque chose, il vous faudra faire un tour de la ville en voiture, la mienne. Ensuite vous vous promènerez dans tout Marseille à pied pendant une heure. Marché conclus ?

Kaaris, ne voyant aucune contrainte à faire cela, accepta et monta dans la voiture. Mais il ne se doutait pas que celle-ci dégageait une horrible odeur de poisson aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, et que les personnes imprégnées par l’odeur ne pouvaient pas s’en défaire. Il comprit tout de suite que c’était une supercherie, mais voulant absolument retrouver Guenièvre, il continua puis alla se balader à pied dans tout Marseille. Il reçut beaucoup d’insultes de la part des habitants dérangés par cette terrible odeur de poisson.

La femme le félicita et lui indiqua la direction à prendre.

Épisode 2 : le cimetière enchanté.

Auteurs : Melford, Safeer, Alexandre.

Après avoir roulé toute la journée dans sa Porsche, Kaaris arriva devant une église. Lui qui était assoiffé vit un récipient en marbre rempli d’eau bénite et la but. Voyant cela, un moine de l’Eglise lui courut après. Après cette longue course-poursuite dans le cimetière, le chevalier trébucha sur une statue qui s’anima au contact de son corps. Celle-ci lui dit :

  • Prépare-toi jeune padawane ! Mais….. tu n’es pas Luc Skywalker ?

Notre héros resta silencieux.

  • Je me souviens de toi Kaaris, continua la statue, je suis ton père !

  • Mon père est mort quand j’étais petit, il est mort lors d’une cascade en moto, répondit Kaaris avec violence.

Le chevalier étant énervé après cette discussion, mit un uppercut à la statue. Tout de suite, un portail apparut. Il l’ouvrit et vit une télévision incurvée cent pouces 4K. Il prit alors la télécommande, alla sur Universchannel et tomba sur un match de Foot Wars : la force contre le côté obscure. Puis il éteignit la télévision et entra dans la grotte qui s’était formée au fil du match.

Cette grotte était bondée de cristaux blanchis par le vent venant des montagnes du Nord. Plus Kaaris avançait, plus le froid et la neige s’installaient. Dans cette cavité humide et résonnante, il pouvait entendre les bruits de l’animal mystérieux et majestueux nommé Chewbacca. Il continua son chemin et tomba sur une immense porte qui était deux fois plus grande qu’un éléphant. Il aperçut à côté un petit homme qui s’appelait Gollum.

Gollum l’orgueilleux conta : « Cette porte est fermée depuis des millénaires et j’en suis le gardien. Si tu veux la franchir tu dois trouver la réponse à ma devinette. Mais si tu échoues, je te mangerais lors de mon dîner ! ».

  • J’accepte ton défi, rétorqua Kaaris.

  • Aussi fines que les ailes d’un papillon, elles peuvent cacher toute une armée. Qui sont-elles ? chuchota le gardien d’une voix mielleuse.

Le chevalier chercha la réponse en tournant sur lui-même pendant trois bonnes heures. Puis il s’exclama : « Les paupières ! Ce sont les paupières ! ».

  • Non ! Personne ne devait trouver la réponse, non ! cria le petit démon.

Kaaris ouvrit la porte et vit un monde peuplé de fleurs lasers de couleur blanche. A son contact, elles devenaient bleues. Tout à coup, il vit une très grande ombre avancer.

  • Toi qui veux continuer ton chemin, tu vas devoir me battre pour pouvoir passer ! dit l’ombre.

  • Arrêter de me stopper en plein élan ! répondit le héros.

Alors, pris de colère, il cueillit une des fleurs et attaqua l’ombre, qui était en réalité Dark Vador. Arrivé devant lui, le chevalier sautait dans tous les sens et était incontrôlable. C’est grâce à cette stratégie de combat qu’il réussit à le blesser gravement. Voyant son état, il sauta sur l’occasion et s’enfuit loin de Dark Vador.

Il aperçut une cabane au loin et pensait s’y reposer. Mais plus il avançait, plus elle rétrécissait. Il s’endormit de fatigue et se fit traîner par une main inconnue jusque dans la cabane. A son réveil, son sauveur lui adressa ces paroles : « Yoda je suis, vite partir tu dois ». Puis il le prit par la main et lui montra un vaisseau s’appelant « le faucon millénium ».

Kaaris entra dans le vaisseau et continua sa route vers Guenièvre.

En chemin, le chevalier rencontre des soldats prêts à l’aider dans sa quête. Ils décident de l’accompagner.

Épisode 3 : le pont du marché de Kousannsansar.

Auteurs : Santoute, Sanaa, Kumba, Sarah.

Kaaris et ses soldats arrivèrent devant le pont de Kousannsansar. Il était vêtu d’un survêtement que Guenièvre lui avait offert et sur lequel elle avait fait écrire « Guenièvre la snipeuse ». Sur le pont du marché il y avait beaucoup de personnes habillées de survêtements. Ils vendaient tout et n’importe quoi comme des jouets, des fruits, des légumes ou des poissons. Si on achetait trois jouets, on gagnait même un mouton entier !

Scarface, un homme grand et très musclé, faisait ses courses avec son caddie Lidl à deux roues. Il n’avait pas pu acheter trois jouets et donc, ne pouvait pas gagner de mouton. C’est pourquoi il était très en colère et voulait tuer tout le monde sur son passage. Il criait : « J’en ai besoin pour faire mon couscous !!! ». A ce moment-là, Scarface aperçut Kaaris et ses soldats près du pont. Il se dirigea vers eux et interpela le chevalier.

  • Eh toi, Kebabounette, ose franchir ce pont et tu ne reverras et ne gouteras plus aucun kebab de ta vie !

  • Mais qui es-tu ? Pourquoi viens-tu me parler ? Tu sais ce que j’en fais de ton kebab ? lança Kaaris.

  • Ne fais pas le fou avec moi. Je n’ai pas eu mon couscous, je suis hors de moi !

  • Cela m’est égal !

Tous les soldats du chevalier empiraient la situation en encourageant Kaaris à se battre. Il décida de partir et de traverser le pont.

Pour cela il devait utiliser des lianes et se mettre dans la peau de Tarzan. Il commença à faire des exercices de gymnastique, comme des flexions pour s’échauffer comme jamais. Enfin, il traversa le pont du marché de Kousannsansar.

Après ces aventures, Kaaris arrive au château de Méléagant qui se trouve être une boîte de nuit géante.

Épisode 4 : le premier combat entre Kaaris et Méléagant.

Auteurs : Channel, Molly, Sow.

Kaaris, surnommé « Lanceculotte » par ses ennemis, se trouvait au château de Méléagant qui était en réalité une boîte de nuit. En plus de l’enlèvement de Guenièvre, il était en désaccord avec Méléagant sur la couleur de leurs culottes. Ils firent donc un concours pour savoir qui avait le plus beau caleçon du monde. Malheureusement, ce concours tourna au drame : ils se disputèrent et s’insultèrent de tous les noms. Ils décidèrent alors de se battre.

Le but du jeu était de se frapper avec des culottes. Celui qui se fera mal perdra et celui qui ne tombera pas sera le grand gagnant de ce combat. Mais il y avait une autre condition : cette culotte devait être de la célèbre marque Lacoste.

Le combat commença. Certaines personnes étaient très inquiètes et d’autres encourageaient Kaaris en hurlant « Allez Lanceculotte ! ».

Guenièvre observait le combat et n’agissait pas. En voyant que la reine le regardait, le chevalier prit son courage à deux mains et combattit avec vaillance. En effet, il était fou amoureux de Guenièvre, même si ce n’était pas vraiment réciproque.

Méléagant perdit le combat au bout de nombreux échanges.

Méléagant, vaincu, accepte de laisser partir Guenièvre à condition de combattre à nouveau le meilleur chevalier de la cour du roi Arthur dans un an jour pour jour. Kaaris accepta le défi et partit retrouver Guenièvre.

Épisode 5 : les retrouvailles avec Guenièvre.

Auteurs : Samy, Youssef, Sullivan.

Kaaris était si content de sa victoire qu’il partit de suite voir la reine et commença à la draguer, mais sans succès. Il réessaya en lui chantant du Justin Bieber, mais sans résultat. Kaaris était surpris du comportement de Guenièvre.

  • Que voulez-vous faire ? lui demanda-t-il.

  • Je veux aller en boîte de nuit ! répondit-elle.

  • Euh… euh…., hésita Kaaris.

  • Puisque c’est comme ça je reste ici ! cria-t-elle.

Finalement, le chevalier accepta, prit son cheval et appuya sur son dos d’un coup sec. Alors le cheval se transforma en Audi R8. Guenièvre était surprise car elle n’était jamais sortie dans le monde moderne et en plus, habitait à la campagne.

Lorsqu’ils arrivèrent en boîte de nuit, ils virent Mika qui chantait et Nicki Minaj qui dansait. Ils se réconcilièrent pendant la soirée, puis rentrèrent chez le roi Arthur, le mari de Guenièvre.

Une année s’est écoulée et Méléagant arrive à la cour du roi Arthur pour combattre Kaaris et potentiellement récupérer Guenièvre. Le combat commence sous les yeux de toute la cour et surtout, de Guenièvre.

Épisode 6 : le combat final entre Kaaris et Méléagant.

Auteurs : David, Simon.

Suffoquant de bêtise, Méléagant perd la parole.

Kaaris ne craint pas son adversaire ; il connaît bien mieux que lui le maniement de la kalash, il l’a appris dès l’enfance.

Kaaris lance un scarface à Méléagant, ensuite il sort sa kalash et lui dit : « Je vais te casser les chevilles T’ENTENDS ! ».

Son rival répondit, énervé : « Je vais t’attaquer avec mon quarante-sept magnum ! ».

Il saignait des deux chevilles car elles étaient cassées. Pour se venger, il tira deux balles dans les pieds de Kaaris. Il eut les pieds brisés.

Mais Méléagant avait tellement mal qu’il se tira une balle dans la tête.

css.php