La picachanson n°66 : Bella Ciao

Pour la troisième année, sur le site du collège Picasso, chaque dimanche (ou presque), nous découvrirons une chanson. Parce que les chansons sont le reflet de leur époque, elles transmettent et perpétuent des images de leur monde, et, par leur universalité, offrent un pont naturel avec le nôtre. Nous aborderons ainsi des chansons de tous les styles et de toutes les époques, de tous les genres musicaux… mais toujours en lien avec l'actualité. L'actualité du monde, l'actualité du collège, l'actualité de nos vies. Alors ouvrez vos chakras, vos oreilles et vos cœurs : pour sa troisième saison, voici venir la picachanson !

Le soixante-sixième picachanson est un hymne. Pourtant c’est un hymne qui ne représente ni nation, ni pays, ni croyance. La chanson Bella Ciao, chant de révolte italien célébrant l’engagement dans le combat mené par les résistants pendant la Seconde Guerre mondiale, pendant la guerre civile italienne, est en effet un hymne à la liberté, à l’indépendance, à la lutte. Un hymne qui incite chacun à s’engager pour un monde meilleur.

Les paroles de Bella Ciao ont été écrites fin 1944 sur la mélodie d’une chanson populaire que chantaient au début du XXe siècle, pour dénoncer leurs conditions de travail, les saisonnières qui désherbaient les rizières de la plaine du Pô et repiquaient le riz dans les rizières.

Le film Riz amer de Giuseppe De Santis, porté par la fabuleuse actrice Silvana Mangano, s’intéressait en 1949 au destin de ces femmes (les « mondine ») qui travaillaient dans les rizières italiennes dans des conditions déplorables.

Depuis, la chanson Bella Ciao s’est imposée comme un hymne révolutionnaire, pour toutes les causes. Si l’on s’est longtemps demandé où étaient ses origines, le travail d’historiens, relaté dans cet article du journal L’Humanité, a déterminé qu’il était à la fois un chant juif, tzigane, patriote et altermondialiste.

C’est la version d’Yves Montand (cliquez ici pour l’entendre) qui est longtemps restée dans les oreilles de l’inconscient collectif, comme une chanson entêtante et engagée. Mais les jeunes générations connaissent surtout cette chanson parce que chantée par d’autres révolutionnaires, autrement plus fictionnels… C’est en effet dans la série diffusée par Netflix La casa de papel qu’elle est subitement revenue à la mode, entonnée à l’envie jusque dans le générique, transformant le braquage mené par nos personnages en une improbable lutte politique contre le pouvoir central espagnol… (Cliquez ici pour revivre le tout dernier Bella Ciao de la série – garanti sans spoiler.)

Mais revenons à notre picachanson qui (puisqu’on vous le dit), est toujours liée à l’actualité. Car est apparue sur les réseaux sociaux, depuis quelques jours, une vidéo d’une jeune iranienne, sans voile, visage découvert, entonnant ce chant de résistance d’une voix cristalline. La vidéo a déjà accumulé des dizaines de millions de vues, témoignant à travers le monde de la mobilisation des femmes face à la répression touchant les manifestations se déroulant en Iran, après qu’une jeune femme, Mahsa Amini, 22 ans, a été tuée par la police des mœurs, le 16 septembre. Le reproche initial qui lui était fait ? Quelques mèches de cheveux dépassaient impudemment de son voile…

La jeune femme chante face caméra, en farsi (la langue officielle parlée en Iran). Selon la traduction diffusée par France Inter, les paroles diffèrent un peu de la version originale. « Ô peuple soit uni. Nous qui sommes debout jusqu’à demain, notre droit n’est pas faible », chante la jeune inconnue. À couper le souffle.

Bonne écoute, et à dimanche prochain.


Paroles originales de Bella Ciao :

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Una mattina mi sono alzato
E ho trovato l'invasor
O partigiano portami via

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano portami via
Che mi sento di morir, ir, ir-
O partigiano
Morir, ir, ir
Morir-ir
Morir-ir

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano, giano -ir
O partigiano, giano -ir
Morir, Morir

Bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E se muoio da partigiano
Tu mi devi seppellir
E seppellire lassù in montagna

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E seppellire lassù in montagna
Sotto l'ombra di un bel fior, fior, fior
O partigiano
-Ir, morir, morir, morir

Bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano, giano -ir
O partigiano, giano -ir
Bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao

M. Leclerc

Administrateur du site du collège.

Vous aimerez aussi...

Thank you for your upload