La picachanson (de l’été) n°62 : Teardrop

Parce qu’il n’y aucune raison d’arrêter d’écouter des chansons, la Picachanson vous offre du rab pendant les vacances ! Chaque dimanche, nous vous proposons notre sélection de chansons d’été, forcément inoxydables. À écouter l’oreille décontractée, en profitant de l’été.

Après une pause de quelques semaines, la dernière picachanson de l’été est sans doute le morceau le plus envoûtant qui soit, et peut-être celui que vous avez le plus entendu de votre vie, sans même le savoir… On ne compte en effet plus les lancements de reportages, d’interviews télévisées, de documentaires, de séries, de films… qui utilisent la rythmique de Teardrop du groupe britannique Massive Attack.

…à commencer par le célèbre générique de la géniale série Docteur House… (Précipitez-vous sur le bonus de cet article pour raviver vos souvenirs !)

Teardrop est le troisième titre de l’album Mezzanine, sans doute le plus célèbre du groupe de Bristol.

La célèbre couverture de l’album Mezzanine, avec son scarabée aux allures robotiques.

Vous comprendrez à quel point cette couverture est plus importante qu’elle n’y paraît lorsque vous saurez qu’elle a été co-conçue par Robert Del Naja, l’un des membres historiques du groupe, dont il a, depuis, été dévoilé qu’il pourrait être le fameux Banksy, célébrissime artiste d’art urbain cachant sa véritable identité, également originaire de Bristol… (Pour tout savoir sur la conception de la couverture de l’album, cliquez ici.)

Le rythme de la chanson, vibrant en cadence comme un battement de cœur, donne le sentiment de l’existence qui prend vie, et c’est bien ainsi que l’interprète le clip ci-dessous, entièrement focalisé sur un fœtus dans le ventre de sa mère, relié à la vie par son frêle cordon ombilical et ouvrant progressivement les yeux (au sens propre comme au sens figuré). Le texte, très inspiré, joue sur les musicalités et la poésie. « Teardrop » est le mot anglais qui signifie « larmes », mais le texte l’utilise dans un magnifique oxymore (une alliance de mots de sens contraires) : « Teardrop on the fire », alliant les larmes au feu. Jamais des larmes n’éteindront un incendie… (Ou comprenez ce que vous voulez !)

Morceau emblématique du trip-hop (genre musical quasiment inventé par le groupe Massive Attack), sublimé par la voix éthérée de la chanteuse Elizabeth Fraser, du groupe écossais Cocteau Twins, Teardrop possède cette atmosphère solaire, sereine et captivante qui convient tout à fait à cette ultime demi-semaine de vacances, vous ne trouvez pas ?

Bonne écoute, et à dimanche prochain pour une nouvelle picachanson (forcément plus dynamique).

Teardrop
Massive Attack 

Love, love is a verb
Love is a doing word
Fearless on my breath
Gentle impulsion
Shakes me, makes me lighter
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my breath

Night, night of matter
Black flowers blossom
Fearless on my breath
Black flowers blossom
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my

Water is my eye
Most faithful mirror
Fearless on my breath
Teardrop on the fire
Of a confession
Fearless on my breath
Most faithful mirror
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my breath

You're stumbling in the dark
You're stumbling in the dark

BONUS :

Comme promis, voici en bonus le générique de la série Docteur House, exploitant sublimement le climax de Teardrop :

M. Leclerc

Administrateur du site du collège.

Vous aimerez aussi...

Thank you for your upload