Incipit… houra ! n°2

Dorénavant, chaque semaine picassienne commencera comme un livre : avec un « incipit ». Chaque lundi, retrouvez donc le début d’un roman, d’une pièce de théâtre, d’un conte, d’une poésie… Tout ce qui fait mouche d’emblée et scotche le lecteur ! C’est la rubrique Incipit… houra !, exclusivement sur le PicaBlog.

*

Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même.

Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur Solitaire

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/714tOoXqVhL.jpg

*

L’incipit (lire « innekipite », oui les élèves : c’est du latin), c’est le début d’un texte. Ce moment où l’auteur peut vous attraper dans ses filets, vous donner envie de continuer à lire son livre… ou pas ! Grâce à son incipit, l’auteur vous happe… ou vous rate. Dans tous les cas, c’est vous, lecteur, qui décidez du sort du livre…

 

 

 

M. Leclerc

Administrateur du site du collège.

Vous aimerez aussi...